Sophie Torris

Sophie Torris est d’origine française, québécoise d’adoption depuis près de vingt ans. Elle vit à Chicoutimi, y enseigne le théâtre dans les écoles et l’enseignement des arts à l’université comme chargée de cours. Elle écrit essentiellement du théâtre scolaire et s’intéresse particulièrement à l’impact de la voix de l’enfant acteur dans des productions visant à conscientiser l’adulte.

Elle a beaucoup écrit ses Balbutiements chroniques sur le défunt blogue Le chat qui louche (http://maykan.wordpress.com/) et partage sporadiquement une correspondance épistolaire avec l’écrivain Jean-François Caron sur le blogue In absentia
(http://lescorrespondants.wordpress.com).

Sophie Torris a beaucoup écrit notamment pour le théâtre; elle commence à publier ses pièces de théâtre thématique, imaginée spécialement pour être jouées par des enfants, sur le site Togetheatre.com

Elle a réalisé une résidence d’écrivain à la Bibliothèque d’Arvida de Saguenay de mars à mai 2019 où elle a écrit un conte pour la jeunesse intitulé Rappelle-toi Arvida. Il a été illustré par Natalie Birecki et a été publié en octobre 2019. Depuis quatre ans, Sophie Torris anime un Choco-philo thématique, pour les enfants de 6 à 10 ans, dans l’une des bibliothèques de Saguenay.

Bibliographie
•Rappelle-toi, Arvida, conte, Chicoutimi, 2019, éditions Ville de Saguenay.
•Il était une fois l’intimidation,
pièce de théâtre, Chicoutimi, 2017, sur le site Togetheatre.com
•Y’a pas de lézard !,
pièce de théâtre, Chicoutimi, 2017, sur le site Togetheatre.com
•La valse du nombril, livre d’artiste en collaboration avec Isabelle Duquette, Chicoutimi, I. Duquette, 2012.

Sophie Torris a fait partie des huit finalistes du Grand Slam 2015 de poésie qui s’est déroulé au Lion d’Or, le 24 septembre 2015, dans le cadre du Festival international de littérature.
Une belle soirée avec du rythme, du sens et de la résonance !
Pour écouter sa performance (01:03:00/01:47:00), cliquez ici:
https://www.youtube.com/watch?v=qWW_I-q5b_M#t=8487

Pin It on Pinterest

Share This