Lauréats 2021 – Catégorie Professionnelle

Le 30 avril dernier avait lieu un événement virtuel de dévoilement des Prix littéraires Damase-Potvin 2021. Cet événement était animé par Marilyne Renaud en collaboration avec Cynthia Harvey pour la lecture des commentaires des jurys.
Comme il s’agissait de la 26e édition de ce concours de nouvelles, présidé par l’écrivain Hervé Bouchard, et qu’il était impossible de faire une soirée réelle de remise en raison de la COVID-19, le comité organisateur a fait capter la lecture des textes gagnants par deux comédiens de la région, Florence Boudreault et Patrick Simard, grâce à la collaboration de son partenaire DERYtelecom à La Baie. Vous trouverez donc ci-après les liens des vidéos sur YouTube correspondants aux lauréats de la catégorie Professionnelle.

Cette année le jury de la catégorie Professionnelle était présidé par Jean-Pierre Vidal – Professeur émérite de l’Université du Québec à Chicoutimi et auteur. Il était constitué d’Élisabeth Vonarburg, écrivaine prolifique, dont l’œuvre est traduite dans plusieurs langues, reconnue internationalement par ses nombreux prix et bourses; Gabriel Marcoux-Chabot – auteur et chargé de cours au Cégep de Jonquière et à l’Université du Québec à Chicoutimi; et Dany Tremblay – écrivaine et professeure à la retraite du Cégep de Chicoutimi.

Le Prix littéraire Damase-Potvin 2021 a été remis à l’auteur Charles Sagalane, pour sa nouvelle A64.
Pour cette septième édition de la catégorie professionnelle, les juges ont écrit:
« De son balcon une conscience identifiée par un simple code observe avec attention un arbre qu’elle cherche à saisir dans son entièreté et dans ses moindres détails.
La nouvelle A64 se démarque par le contraste que forment la simplicité et la clarté de l’écriture avec la profondeur et l’intensité des effets qu’elle produit. Les observations à la fois banales et déroutantes du personnage au sujet d’un simple végétal mettent en lumière la complexité de l’univers en même temps que les limites de nos perceptions, et le lecteur émerveillé se retrouve, sans même y penser, à poser un regard entièrement renouvelé sur la richesse et la beauté du monde. Attaché à appréhender les caractères propres à l’arbre particulier qu’il décrit, le narrateur finit par constater que celui-ci échappe à toute analyse et exigerait plutôt une approche moins analytique, plus empathique, phénoménologique même. 
Le texte invite à embrasser ce qui, de façon déchirante, nous échappe. Métaphore du deuil et de la perte, il exhorte par le fait même le lecteur à vivre chaque instant de sa propre vie dans la pleine conscience de son éphémérité : en guise de chute, la révélation finale de l’identité du narrateur coïncide avec son destin qui se scelle. »

Voici le lien : https://youtu.be/jreAVs4ReH4

Le jury a décerné une mention spéciale à Yvon Paré pour sa nouvelle Gounod au balcon.
Voici ce que les juges ont dit:
« La nouvelle Gounod au balcon se démarque par une exploitation très riche du thème qui, dans le texte, fusionne de façon originale et, pourrait-on dire, d’actualité, le balcon de l’appartement et celui de la salle de spectacle. L’art, sous toutes ses formes, du plus prosaïque à l’opéra, joue par ailleurs un rôle central dans l’œuvre, conférant à l’ensemble une forte unité. 
L’écriture, ample et maîtrisée, permet au récit de se déployer avec efficacité, d’abord de façon réaliste, puis de manière de plus en plus fantaisiste, nous entraînant à la fin dans un véritable délire surréaliste qui donne au quotidien, malheureusement trop familier en ces temps de confinement, une dimension onirique et libératrice particulièrement bienvenue. »

Voici le lien : https://youtu.be/OLkai9yTofs

Félicitations aux lauréats et bonne écoute!

Vous pouvez également lire et relire les textes gagnants en visitant le site www.damase-potvin.com

Pin It on Pinterest

Share This