Lauréats 2021 – catégorie Jeune adulte

Le 30 avril dernier avait lieu un événement virtuel de dévoilement des Prix littéraires Damase-Potvin 2021. Cet événement était animé par Marilyne Renaud en collaboration avec Cynthia Harvey pour la lecture des commentaires des jurys.
Comme il s’agissait de la 26e édition de ce concours de nouvelles et qu’il était impossible de faire une soirée réelle de remise en raison de la COVID-19, le comité organisateur a fait capter la lecture des textes gagnants par deux comédiens de la région, Florence Boudreault et Patrick Simard, grâce à la collaboration de son partenaire DERYtelecom à La Baie. Vous trouverez donc ci-après les liens des vidéos sur YouTube correspondants aux lauréats de la catégorie Jeune adulte.

Cette année le jury de la catégorie Jeune adulte était présidé par Jean-Pierre Vidal – Professeur émérite de l’Université du Québec à Chicoutimi et auteur. Il était constitué de Pascale Brisson-Lessard, libraire à la Librairie Marie-Laura à Jonquière; Karine Vachon, professeure en lettres au Cégep de Chicoutimi; et de Shannon Desbiens, librairie chez Les Bouquinistes – coopérative de solidarité à Chicoutimi.

Le premier prix de la catégorie Jeune adulte 2021 a été remis à Johanie Bilodeau pour sa nouvelle Roseline.

Pour cette nouvelle, les juges ont écrit:
« On ne sort pas indemne de la lecture de Roseline. Le thème du balcon est ici exploité de façon métaphorique pour désigner les changements de perspective qui accentuent le regard de l’Autre sur le personnage principal et surtout pour évoquer la chute, le délestage, la perte que fait surgir dans la conscience un avortement et le traumatisme qu’il représente. 
Rempli d’images très fortes et construit en tableaux douloureux, le texte est une critique sociale émouvante où ça tourne, ça bouge, ça hurle puis brusquement c’est figé, silencieux, avant de repartir dans le bruit et la fureur, jusqu’à la folie. Cette nouvelle bascule habilement de la réalité la plus sordide à un monde onirique, en particulier quand la narratrice voit les enfants qu’elle aurait pu avoir à l’âge qu’ils auraient eu si elle avait mené ses grossesses à terme. Emporté dans un tohubohu d’émotions, le lecteur est saisi par la force de cette voix originale, la beauté de l’écriture et l’habileté d’une narration nerveuse et admirablement rythmée.
Une belle réussite! »

Voici le lien : https://youtu.be/sXfeQRTLEgM

Le deuxième prix de la catégorie Jeune adulte 2021 a été remis à Mélissa Savoie-Soulières pour sa nouvelle Bleu.

Voici ce que les juges ont dit:
« Dans cette histoire livrée par bouts, comme à travers les clignotements d’une conscience déconstruite, Bleu multiplie les notations impressionnistes de cette couleur qui fait le lien entre les divers malheurs qui affligent le personnage. Le cancer, la jaquette d’hôpital, les fleurs mortuaires, les uniformes de la police, le regard de son mari, tout est prétexte à faire apparaître des taches bleues à la surface de cette conscience qui se délite, mais se raconte d’une voix d’autant plus forte qu’elle lutte contre le silence menaçant de la perte.
Dans Bleu, le langage populaire est utilisé de façon très habile : il sonne vrai et donne à la voix de cette Gertrude enfermée dans l’univers angoissant d’un CHSLD des accents particulièrement émouvants. Très ancrée dans le présent et dans un contexte social que nous ne connaissons que trop, la nouvelle évoque de façon subtile ces balcons des aînés qui n’ont pas fini de hanter l’imaginaire québécois. Comme si l’on y entendait résonner le blues de «ceux qu’on veut même pas laver». »

Voici le lien : https://youtu.be/XCPw6SLvR2M

Le troisième prix de la catégorie Jeune adulte 2021 a été remis à Emma Guérin pour sa nouvelle L’inconnue du balcon.

Pour cette nouvelle, le jury a dit:
« L’inconnue du balcon transporte le thème à l’opéra où de la scène où elle chante, une cantatrice ne parvient pas à détourner les yeux de cette mystérieuse présence qu’elle a discernée au balcon. La tension narrative s’installe dès le premier paragraphe qui file la métaphore décrivant en termes musicaux l’arrivée du public, son attente et le crescendo d’enthousiasme de la salle jusqu’au lever du rideau. Le lecteur est ainsi plongé dans l’atmosphère du spectacle : il est dans la salle, il «voit» littéralement la nouvelle diva que tout le monde attend. Mais ce regard collectif et anonyme est aussitôt remplacé par celui de la cantatrice fascinée par cette «vieille dame au canotier blanc, immobile, quasi irréelle» qu’elle repère au balcon à chaque représentation. 
On pense, bien sûr, au Fantôme de l’opéra, mais c’est plutôt à Poe ou à Borgès que fait penser la chute où la cantatrice prend véritablement la place de celle qu’elle n’a pas réussi à saisir. Fort bien composée, cette nouvelle exploite habilement le thème du regard anonyme qui finit par vous envahir au point de vous hanter. »

Voici le lien : https://youtu.be/T30ZctOsCRQ

Félicitations aux lauréats et bonne écoute!
Vous pouvez également lire et relire les textes gagnants en visitant le site www.damase-potvin.com

Pin It on Pinterest

Share This