Hôtel Paradoxe

« Hôtel Paradoxe » est le titre fabuleux de la nouvelle de science-fiction de Maude Guillemin, une étudiante du Cégep de Jonquière, qui a remporté le concours d’écriture étudiant du Congrès Boréal 2020. Ce texte sera publié dans le prochain numéro de la revue Brins d’éternité.

Maude Guillemin termine en ce moment des études en Sciences, lettres et arts au Cégep de Jonquière. Âgée de 17 ans, elle a auparavant étudié pendant six ans dans une concentration d’Arts visuels. Maude a toujours été intéressée à s’exprimer via des activités de création, que ce soit par le biais des arts visuels ou de l’écriture.

Son texte, intitulé « Hôtel Paradoxe », raconte l’histoire de jeunes mariés venus loger dans un majestueux hôtel suspendu entre ciel et terre. Mais à peine sont-ils arrivés que de mystérieux phénomènes viennent perturber la quiétude de leur lune de miel. Dès lors, l’écriture méthodique et efficace de Maude Guillemin entraîne le lecteur dans une spirale aux accents oniriques ou le rêve devient rapidement cauchemar.

Le concours d’écriture étudiant du Congrès Boréal, qui en est à sa troisième édition, représente un défi de taille pour les étudiants du collégial. En 90 minutes à peine, ceux-ci doivent en effet prendre connaissance du thème choisi par les organisateurs et s’en inspirer pour rédiger une nouvelle littéraire appartenant à l’un des genres dits de l’imaginaire (science-fiction, fantastique ou fantasy).

Au Cégep de Jonquière, c’est l’auteur et enseignant Gabriel Marcoux-Chabot qui a pris l’initiative d’inscrire les étudiants de deuxième année du programme Sciences, lettres et arts au concours. Comme leur projet de fin d’études consiste justement en la création d’un univers de science-fiction, l’occasion était belle de leur lancer un défi stimulant et de mettre leurs compétences à l’épreuve.

Créé en 1979, le Congrès Boréal est le principal événement consacré aux littératures de science-fiction et de fantastique au Québec. Il s’adresse aux lecteurs, éditeurs, ainsi qu’aux auteurs professionnels et amateurs. De nombreux prix littéraires sont décernés durant sa tenue.

Brins d’éternité est une revue francophone et indépendante consacrée aux littératures de l’imaginaire : science-fiction, fantastique et fantasy. Elle a pour objectif d’offrir une plate-forme de publications aux auteurs et illustrateurs québécois, qu’ils soient vétérans ou débutants.
(Source: communiqué de presse – 19 avril 2020)

Pin It on Pinterest

Share This