Marie Christine Bernard

Originaire de la Gaspésie, Marie Christine Bernard a grandi au gré des vents et des orages fous. Ce qu’elle aime par-dessus tout, ce sont les histoires pour les petits et les grands, pour les grands-mères et les méchants loups, les histoires à lire et à raconter. Alors, elle a fait des études en littérature et, grâce à son diplôme de maîtrise, elle exerce aujourd’hui le métier de professeur de lettres au Collège d’Alma. Pour les adultes, MC Bernard a publié un premier roman fort remarqué, Monsieur Julot, qui lui a valu le Prix Découverte du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean et qui était en lice pour le Grand Prix de la relève Archambault 2007. En 2008, elle remporte le Prix Jovette-Bernier pour son roman jeunesse, Les Mésaventures de Grosspafine T.1 «La Confiture de rêves», et en 2009 le Prix roman du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean et le Prix France-Québec pour Mademoiselle Personne.
Après Matisiwin, bien reçu par la critique, et sa participation au collectif Quand Marie relevait son jupon — histoires libertines inspirées d’un autre temps (chez VLB), en 2015, Marie Christine Bernard nous revient avec Polatouches, son tout dernier roman chez Stanké.

Bibliographie
•  Polatouches, Montréal, Stanké, 2018.
•  Matisiwin,
Montréal, Stanké, 2015.
•  Treize jours d’Emma,
Montréal, Libre Expression, 2013.
•  Autoportrait au revolver,
Montréal, Hurtubise, 2012.
•  Sombre Peuple, Montréal,
Hurtubise HMH, 2010.
•  Les Mésaventures de Grosspafine T.2 «Le Prince Malavenant»
(roman jeunesse), Montréal, Hurtubise HMH, 2008.
•  Mademoiselle Personne
(roman), Montréal, Montréal, Hurtubise HMH, 2008.
•  Les Mésaventures de Grosspafine T.1 «La confiture de rêves»
(roman jeunesse), Montréal, Hurtubise HMH, 2007.
•  La Mort, l’amour et les trois chevaliers
(recueil de récits érotiques écrit sous le pseudonyme Marie Navarre), Montréal, Stanké, 2006.
•  Monsieur Julot
(roman), Montréal, Stanké, 2005.

En parallèle
Masko nimiwin. Microrécit autour du travail artistique de Eruoma Awashish, Onimskiskaw Nitehik. Collection «Immersion», Volume 12. Alma, Éditions OQP, automne 2017.

Note
L’auteure Marie Christine Bernard fait partie du circuit La Littérature aux abords des rivières — dans le Parc Ha! Ha! de l’arrondissement La Baie —, projet porté par le Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean dans le cadre de Saguenay Capitale culturelle 2010.
Pour plus d’information: La littérature aux abords des rivières

Pour écouter l’Apéro littéraire avec Marie Christine Bernard et Julie Larouche, journaliste culturelle, diffusé au Téléjournal de ICI Radio-Canada le 11 août 2014, cliquez ici:

http://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7143152#

Pin It on Pinterest

Share This