Emmanuelle Bergeron

Née à Montréal en 1963, Emmanuelle Bergeron est avant tout une curieuse et une amoureuse de la nature. C’est pour cette raison qu’elle a décidé d’étudier en biologie, pour comprendre la science qui se cache derrière les phénomènes qui l’entourent.
Comme elle adore écrire, elle a choisi de jumeler la science et l’écriture pour faire de la vulgarisation scientifique. Elle a écrit pour des magazines comme Québec Science et Les Débrouillards et pour des sites internet. Elle a participé à la recherche et l’écriture de plusieurs expositions au musée du Fjord, dont la dernière qui est en cours actuellement sur l’Éternité. Ce qu’elle aime avant tout, c’est partager dans des mots simples, les fabuleuses découvertes qui se font chaque jour en science.
Pour poursuivre son désir de marier la science et l’écriture, elle publie le portrait d’un personnage méconnu de l’histoire du Québec : Michel Sarrazin, le premier médecin et botaniste de la Nouvelle-France (2012).
Puis, en faisant des recherches pour un manuel scolaire de science, elle réalise à quel point les femmes sont absentes des métiers scientifiques au cours de l’histoire. Pourtant, certaines d’entre elles ont eu des vies extraordinaires, malgré les difficultés et les préjugés.
Elle se lance alors dans la recherche et l’écriture de biographies romancées pour les jeunes. Elle publie Quatre filles de génie (2013) qui fait le portrait de femmes scientifiques. Puis, en 2015, Cinq sportives de talent qui raconte la vie de sportives exceptionnelles. Son dernier livre, Quatre filles en art (2017), parle de femmes artistes qui ont marqué leur époque. Ces biographies s’adressent aux jeunes de 9-12 ans et mettent en scène des filles audacieuses qui ont connu des parcours exceptionnels. Elle espère que ses livres sauront inspirer les jeunes à persévérer suivre leurs passions.

Bibliographie
Quatre filles en art,  ill. : Caroline Merola, Soulières éditeur – Coll. «Ma petite vache a mal aux pattes», 2017.
Cinq sportives de talent, ill. : Caroline Merola, Soulières éditeur – Coll. «Ma petite vache a mal aux pattes», 2015.
Quatre filles de génie, ill. : Caroline Merola, Soulières éditeur – Coll. «Ma petite vache a mal aux pattes», 2013.
Michel Sarrazin, en coécriture avec Cécile Gagnon, ill. Daniela Zékina, Éditions de l’Isatis, Coll. «Bonjour l’histoire», 2012.
La planète des fous et quatre autres histoires, collectif avec Jean-René Dufort, Louis Émond, Claude Forand, Cécile Gagnon et Jean-Louis Trudel, ill. Jean-Paul Eid, Jacques Goldstyn et Bruno Rouyère, Les débrouillards/Soulières éditeur – Coll. «Chat débrouillard» – 1999.

Pin It on Pinterest

Share This