Daniel Jean

«Je suis né à Chicoutimi au XXe siècle et je fais partie d’une minorité invisible. Quand je ferme les yeux, je ne vois rien. C’est pour cela que je pratique un art simple, basé sur la récupération d’images et d’informations, le transfert de médias et la restitution de l’aura. Je dois beaucoup à Walter Benjamin, Marcel Duchamp, Marshall McLuhan et Andy Warhol. Dès que je le peux, je paye une partie de ma dette à leur égard, mais la période de remboursement sera longue. Je produis peu; j’expose parfois.»

Issu des arts visuels, Daniel Jean est actuellement réalisateur de l’émission L’heure de pointe à Ici Radio-Canada Saguenay–Lac-Saint-Jean tout en poursuivant un doctorat en littérature à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Il a accepté d’être le porte-parole du Festival des Finissants en arts interdisciplinaires 2016 de l’UQAC, qui s’est déroulé du 15 au 25 février 2016, et dont le thème était ZEITGEIST — L’esprit du temps. Il a d’ailleurs prononcé une conférence illustrée intitulée Se faire prendre, c’est se faire prendre, sur la petite histoire de la photographie d’identité judiciaire le mardi 16 février — 19 h 30 à l’Auditorium P0-5000 de l’UQAC.

À la suite de la conférence de presse pour le lancement du Festival des Finissants en arts 2016:
http://www.lapresse.ca/le-quotidien/arts/201602/10/01-4949328-les-finissants-sous-les-projecteurs.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_arts-spectacles_331_section_POS1

Pin It on Pinterest

Share This