Anick Martel

Artiste interdisciplinaire. Auteure, performeuse, slameuse, théâtreuse et poète. Née en pleine tempête. À Lac-Bouchette. Dehors l’horizon bleu-blanc-frette. Cofondatrice du Collectif Les Poulpes, Anick aspire par spirales de sons, mots, couleurs et odeurs. En 2012, elle publie un premier recueil, Porosité (Éditions LaClignotante) et complète une Maîtrise en art spécialisée en théâtre et écriture. Depuis 2007, elle est une active au sein du milieu culturel en s’impliquant autant dans les centres d’artistes qu’auprès des compagnies en théâtre. En 2014, elle fonde Slam Saguenay – Une chic soirée de slam poésie.

Récipiendaire de bourses d’excellence et boursière du CALQ en 2015-2016, pour un projet de roman jeunesse, Hôtel Van Bruyssel – Dans le ventre de Melba. Elle est coordonnatrice artistique pour le centre d’art actuel Bang à Chicoutimi. Pour son livre Par où n’est le plaisir se déchire la chair (Éditions LaClignotante, 2016), Anick collabore avec l’artiste Mariane Tremblay. Elle écrit aussi pour diverses revues dont Zone Occupée, des sites Internet et autres blogues comme MauvaiseHerbes.ca, et pour des centres d’artistes. Elle a participé à l’écriture de plusieurs textes théâtraux, et en a également signé plus d’un, notamment Impact qui répondait à une commande du Service de Sécurité publique de la Saguenay.

Bibliographie

• Par où n’est le plaisir se déchire la chair, ChicoutimiÉditions LaClignotante, 2016.
• Porosité, Chicoutimi, Éditions LaClignotante, 2011.

 

Pin It on Pinterest

Share This