Alain Gagnon †

Auteur prolifique, d’une forte originalité thématique et formelle, Alain Gagnon, ce marginal de nos lettres, a publié, à l’hiver 2011, Le bal des dieux, son trente-septième ouvrage. À deux reprises, il a remporté le Prix fiction-roman du Salon du Livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, soit en 1996 et en 1998, pour ses romans Sud et Thomas K. Il a également remporté, à quatre reprises, le Prix poésie du même Salon : en 2004, pour son recueil de poèmes Ces oiseaux de mémoire, en 2006, pour L’espace de la musique, en 2009, pour Les versets du pluriel et, en 2012, pour Chants d’août. En 2011, il avait obtenu le Prix intérêt général pour son essai Propos pour Jacob. Il a été le président fondateur de l’Association professionnelle des écrivains de la Sagamie (APES) et responsable du projet des collectifs Un Lac, un Fjord, 1, 2 et 3. De novembre 2008 à décembre 2009, il a joué le rôle d’éditeur associé et de directeur littéraire aux Éditions de la Grenouille bleue, une maison liée aux Éditions du CRAM. Jusqu’à la fin, il a continué de créer et de gérer un blogue qui est devenu un véritable magazine littéraire : Le Chat Qui Louche. Alain Gagnon est décédé le 6 juillet 2017 à l’âge de 76 ans.

http://maykan.wordpress.com/

Bibliographie

  • Blues de novembre, recueil de nouvelles – Édition de la Taverne bleue 2017 – disponible en format numérique.
  • Fantômes d’étoiles, Essai sur l’oubli de soi, Saint-Sauveur, Marcel Broquet – La nouvelle édition, 2015.
  • Les dames de l’Estuaire, Montréal, Triptyque, 2013.
  • Le Bal des Dieux, Saint-Sauveur, Marcel Broquet – La nouvelle édition, 2011.
  • Chant d’août, Montréal, Triptyque, 2011.
  • Propos pour Jacob, essai, La Grenouille bleue, 2010.
  • Cornes, Éditions du CRAM, 2009.
  • Carnets, Éditions du CRAM 2009.
  • Les versets du pluriel, Montréal, Triptyque, 2008.
  • Le gardien des glaces, Éditions SM, réédition révisée par l’auteur de 
l’ouvrage paru au CLF en 1984, 2008.
  • Kassauan, Éditions du CRAM 2008.
  • Chroniques d’Euxémie, Éditions du CRAM, 2008.
  • Le truc de l’oncle Henry, Montréal, Triptyque, 2006.
  • L’espace de la musique, Montréal, Triptyque, 2005.
  • Jakob, fils de Jakob, Montréal, Triptyque, 2004.
  • L’iceberg de Lou Morrison, Trait d’Union, 2003.
  • Lélie ou la vie horizontale, Montréal, Triptyque, 2003.
  • Ces oiseaux de mémoire, Québec, Le Loup de Gouttière, 2003.
  • Le ruban de la Louve, Lanctôt Éditeur, 2000.
  • Almazar dans la Cité, Lanctôt Éditeur, 1999.
  • Thomas K, Éditions de la Pleine Lune, 1997.
  • Sud, Éditions de la Pleine Lune, 1995.
  • Le dire de Gros-Pierre, Chicoutimi, Éditions JCL, 1995.
  • Chants de la cinquième saison, Chicoutimi, Éditions JCL, 1992.
  • Gros lot, Chicoutimi, Éditions JCL, 1991.
  • La langue des Abeilles, Chicoutimi, Éditions JCL, 1990.
  • Visiteurs sur la planète bleue, Chicoutimi, Éditions JCL, 1988.
  • Rock, Chicoutimi, Éditions JCL, 1988.
  • Il n’y a pas d’hiver à Kingston, Éditions Pierre Tisseyre, 1982.
  • La damnation au quotidien, Éditions Pierre Tisseyre, 1979.
  • Le Jourdain inversé, Éditions Pierre Tisseyre, 1977.
  • Poèmes de l’homme non né, Éditions Pierre Tisseyre, 1975.
  • La grenouille et le bulldozer, Éditions Pierre Tisseyre, 1973.
  • Ilsë, Éditions Pierre Tisseyre, 1972.
  • Triptyque de l’homme en queste, Éditions Pierre Tisseyre, 1971.
  • Le Pour et le Contre, Éditions Pierre Tisseyre 1970.

Note
Le Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean a rendu un hommage à l’écrivain Alain Gagnon en 1992.

* Alain Gagnon fait partie du circuit La Littérature aux abords des rivières — dans le Parc du Bassin de l’arrondissement Chicoutimi —, projet porté par le Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean dans le cadre de Saguenay Capitale culturelle 2010.
Pour plus d’information: La littérature aux abords des rivières

Pin It on Pinterest

Share This