Sonnet des cloches du 26 décembre

Sonnet des cloches du 26 décembre

Elle avait éprouvé un désir éperdu
De ce jeu japonais qu’on nomme Sudoku
Puis vers les casse-têtes une envie l’a poussée,
Elle a trié les pièces afin de mieux jouer

Ainsi ce jour la vit à ses jeux affairée
Plaçant chiffres et pièces, heureuse et concentrée,
Miro au bout des doigts et la tête à Tokyo
Sans même avoir besoin de mettre un kimono.

Mais il s’était trompé, rien de cela ne fut
Si bien que ses attentes hélas furent déçues :
Elle se mit plutôt à son ordinateur

Le nez à son écran sans voir passer les heures
À revoir ses photos, s’extasiant à l’envi
et mit l’après-midi à en faire le tri.

Diogène l’Ancien

 

 

Pin It on Pinterest

Share This