FÉLICITATIONS ! encore…

Dévoilé au Salon international du livre de Québec, le Prix des collégiens constitue l’un des plus beaux prix qu’un écrivain puisse rêver. D’une part parce que le roman est lu par la jeunesse; d’autre part, parce qu’il est étudié, analysé, discuté sur une période de plus de 15 mois. C’est formidable !
On apprenait d’ailleurs la semaine dernière que le roman L’orangeraie a été adapté pour le théâtre par Larry Tremblay et que le texte sera mis en scène par Claude Poissant en 2016 à Montréal, au Théâtre Denise-Pelletier (mars), en coproduction avec Le Théâtre du Trident à Québec (présenté du 26 avril au 21 mai 2016).
Signalons, par ailleurs, que cinq Saguenéens ont déjà été finalistes de ce prix. Ce sont Lise Tremblay pour La Héronnière (2004) et La Sœur de Judith (2008), Mélika Abdelmoumen pour Alia et Hervé Bouchard pour Parents et amis… (tous les deux en 2007), Samuel Archibald pour Arvida (2012) et, enfin, Larry Tremblay déjà en 2013 pour Le Christ obèse.
Bravo à Larry Tremblay ! Et longue vie à L’orangeraie !

Pin It on Pinterest

Share This