Un chroniqueur ravi…

Le livre de François Ouellet : Grandeurs et misères de l’écrivain national, lancé le 27 mai dernier  dans le cadre de l’Événement littéraire printanier de l’Association professionnelle des écrivains de la Sagamie, a fait l’objet d’une longue chronique d’Yvon Paré sur son blogue Littérature du Québec. Une critique élogieuse qui devrait donner envie à de nombreux lecteurs de lire cet essai consacré à Jacques Ferron et Victor-Lévy Beaulieu.
En attendant, vous pouvez accéder à l’article à l’adresse suivante: http://yvonpare.blogspot.ca.

Pin It on Pinterest

Share This